CONCIERTO DE ARANJUEZ

« L’orchestre du Maresme, avec son directeur Jordi Montoliu, ainsi que le guitariste turco-américain Celil Refik Kaya interprètent le célèbre Concert d’Aranjuez, un joyau du répertoire pour guitare et orchestre. »


Concerts


Le Concert d’Aranjuez a été écrit à Paris en 1939 par le compositeur Joaquín Rodrigo, pour refléter les jardins du Palais Royal d’Aranjuez. L’œuvre tente de transporter l’auditeur vers les sons de la nature d’un autre lieu et d’un autre temps. Les notes mélancoliques des premier et deuxième mouvements rappellent, selon certains écrivains et poètes, la dernière fois que Boabdil a vu sa bien-aimée Alhambra avant de partir pour le Maroc. D’autres auteurs se réfèrent aux notes tristes et belles comme un rappel des événements tragiques de la guerre civile espagnole.

Un grand nombre de musiciens ont réinterprété l’œuvre, dont la légende du jazz Miles Davis, accompagné de l’adaptateur Gil Evans. Sur l’album Sketches of Spain, Davis témoigne : « Cette mélodie est si forte que plus tu joues doucement, plus elle devient forte, et plus tu joues fort, plus elle s’affaiblit. »

Paco de Lucía a interprété l’œuvre en 1991 au Théâtre Bulevar de Torrelodones avec l’Orchestre Cadaqués sous la direction du Maestro Edmon Colomer et les conseils musicaux de José María Gallardo Del Rey, en présence du Maestro Rodrigo, qui a déclaré quelques jours avant « Je « Je suis vraiment ravi que mon concert soit joué le plus de fois possible, et je trouve très bien qu’il soit abordé à cette occasion avec un traitement aussi différent du classique que du flamenco ».

L’adagio est la partie la plus célèbre et la plus reconnaissable de l’œuvre et a été utilisée dans des films, des reportages télévisés et des publicités.